Panfr05

1557

BERNARD SALOMON, La Metamorphose d’Ovide figurée,

Testo tratto da: Bernard Salomon, La Metamorphose d’Ovide figurée, Lione 1557

 

Midas auec oreilles d’Ane

 

Le Roy Midas, sot comme parauant

Donne le pris au chant du Dieu syluestre

Contre Apollo: (car le Roseau deuant

La harpe douce e diuine doit estre.)

Or pour ce lourd iugement reconnoitre

Midas recoit, comme Ane, grans oreilles

Qu’il veut cacher: mais on le vient connoitre

Au son du vent, par tresgrandes mereuilles.